Page accueil                                                                            

Votre prénom et sa signification

Le symbolisme                         

  Abdallah   à  Damia

 

 

ABDALLAH

Symbole : le Ciel

Prénom arabe signifiant serviteur de Dieu, et qui équivaut au Théophile des chrétiens. A partir de sa racine Abd (serviteur) on peut former 99 prénoms, correspondant aux 99 qualifications d'Allah. Les plus courants sont Abdelkader : serviteur de (Dieu) puissant, Abdelaziz : _fort, Abdeldjalil :...majestueux, Abdelmajid . _glorieux, Abdelrahman : ... clément, Abdelkrim ... généreux, etc.

 

ABEL

Symbole . l'Agneau

  Nom hébreu d'origine biblique, signifiant le fils du père. C'est le nom du second fils d'Adam et d'Eve, tué par son frère Caïn.

Saint patron : Abel archevêque de Reims au VIII* siècle, fêté le 5 août.

Variante : Abélard.

 

ABRAHAM  Symbole : l’'Epée flamboyante

Nom hébreu d'origine biblique, signifiant le père est en haut. C'est le nom du fameux patriarche de Chanaan, ancêtre du Christ et père de tous les croyants, qu'ils soient juifs, chrétiens ou musulmans.Inscrit au calendrier le 20 décembre.  

Saint patron : un moine auvergnat du V* siècle invoqué pour réduire la fièvre, et fêté le 15 juin.

Parrain : le président américain Abraham Lincoln.

Variantes : Abram, Abrami Ibrahim (arabe).

 

 

 ACHILLE

Symbole : l'Armure

Nom grec (Akileos), signifiant adroit, porté par le bouillonnant héros de l'Illiade, mort blessé au talon durant le siège de Troie.

Saint patron . Achille, soldat romain objecteur et martyr. Décédé en 304. Fêté le 12 mai.

Parrains : le peintre et graveur Devéria et le clown Zavatta. Variante : Achillée.

 

 

ADAM

 Symbole : le Diamant -Nom biblique du premier homme, considéré en occident comme le père du genre humain. Parrain : le troubadour Adam de la Halle. Variante : Adamo.

 

 

ADOLPHE

Symbole : le Loup Nom d'origine probablement gothique, signifiant père loup (ata ulf), ou noble loup (adal wulf). Saint patron : Adolphe, moine et évêque d'Osnabrück (1185‑1224). Fêté le 30 juin.

Variantes : Adelphe (11 sept.), Adulphe (17 mai).

 

 

ADRIEN

Symbole : la Coupe

Nom d'origine latine, très répandu aux premiers siècles du christianisme, désignait sans doute les habitants d'Adria.

Saints patrons . nombreux martyrs et quelques papes, notamment un gardien de prison converti, fêté le 8 septembre, et le pape Hadrien III, fêté le 8 juillet.

Parrains : le grand clown Grock. Variantes : Adrian et Hadrien.

 

 

AIME       

Symbole . le Coeur

Qualificatif d'affection devenu prénom à une époque très ancienne, spécialement en Provence- Saints patrons : Amé, évêque de Sion-en-Valois, fêté le 13 septernbre. Aimable, de Riom, guérisseur des morsures de serpent- fête le 18 octobre. 

Variantes : Amat, Amé, Aimable

AUTRES SOURCES
AIME  est un ermite originaire de Grenoble et contemporain du roi Dagobert (VIIe siècle). Un dignitaire, Romaric, lui demande de diriger le monastère qu'il vient de fonder en Lorraine et qui prendra le nom de «Romarici mons» (aujourd'hui Remiremont).

 

ALAIN 

Symbole : la lance         

Nom des membres d'une peupla barbare, d'origine scythe, qui envahit la Gaule et l'Espagne début du V' siècle, d'un mot latin (alanus) signifiant celui  qui trouble.

 Saint patron : Bienheureux AIain van den Clip, décédé en 14 promoteur de la dévotion Rosaire, fêté le 9 septembre.

 Parrains : le romancier Lesage (Gil Blas), le navigateur solitaire Alain Gerbault, le coureur Mimoun, l'historien Decaux, l'acteur Alain Delon, le chanteur AIain Barrière, l'acteur Alan Ladd et cosmonaute Alan Shepard, sans oublier le précurseur de la bande dessinée Alain Saint-Ogan. Variantes , Alan (anglais et ton), Aladin, Alin, Allain

 

ALBERT     

 Symbole , l'Aile

Prénom probablement formé deux sources. l'une latine : a bertus, devenu aalbertus sur copies du Moyen Age. L'autre germanique, est incertaine. AI pourrait signifier noble (adal) brillant (behrt), ou bien tout séparer (brecht)

. Saints patrons : Albert le Grand, docteur et alchimiste, patron scientifiques, fêté le 15 novembre Albert de Louvain, fêté le 25 novembre. Aubert d'Avranches, dateur de l'abbaye du Mont  Saint-Mîchel. 

Parrains : le pasteur Schweitzer les écrivains Moravia et le savant Einstein, le peintre Marquet, l'aviateur Santos Dumont  le syndicaliste Thomas, le dessinateur  Dubout.

 Variantes : Aalbert (Flandres) Adalbert (F. 23 avril et 25 j Adalbert (Suisse), Albéric (F. janv.), Albertin, Abbéma Bas), Aldebert, Amalbert, Aubert

 

ANTHONY

Forme anglaise d'Antoine (voir ci-dessous).

Parrains : les acteurs Anthony Quinn et Anthony Perkins.

 

ANTOINE

Symbole : le Bouclier

D'origine latine (Antonius) ce prénom désigne celui qui fait face à ses adversaires, ou à ses tentations.

Saints patrons : le célèbre patriarche ermite du désert fêté le 17 janvier, et le non moins célèbre Saint Antoine de Padoue, providence des étourdis, fêté le 13 juin.

Parrains : des sculpteurs (Bourdelle, Coysevox, Barye), des savants (Cournot, Lasale, Lavoisier, Réaumur, Lumière), des musiciens (Dvorak, Rubinstein, Stradivarius, Karas), des écrivains (Saint Exupéry, Tchekov, Blondin), des peintres (Van Dyck, Watteau).

Variantes : Anthony (anglais) Antonio (italien et espagnol), Anton (slave), Antonin, Anthoine.   -Diminutifs : Toine, Tony, Tonio.

 

ANTONIO

Forme méditerranéenne d'Antoine (ci dessus).

Parrains : le musicien Vivaldi, l'écrivain Machado, les peintres Corrège et Canaletto, l'architecte Gaudi, le sculpteur Canova et l'acteur comique Toto.

 

 ANTONIN

Du latin Antoninus, diminutif d'Antonins, c'est à dire Antoine.

Saints patrons : un archevêque de Florence du XVe siècle, fêté le 2 mai, un martyr fêté le 14 février. Parrain : le poète et dramaturge Artaud.

 

 ARISTIDE

 Symbole : l'Abeillle

Du grec Aristé, signifiant bel aspect, nom du fils d'Apollon, qui enseigna aux hommes l'élevage et l'apiculture. Saint patron : un apologiste grec du second siècle, fêté le 31 août. Parrains : le chansonnier poète Bruant et l'homme d'État Briand.

 

ARMAND

Symbole : Le glaive

De l'allemand (hard man), homme fort. Saints patrons . le bienheureux Hartmann, évêque à Trente au XII' siècle, fêté le 23 décembre. Parrains : le héros de la Dame aux Camélias, Armand Duval, le révolutionnaire Barbès, le président Fallières, le cardinal de Richelieu, le savant Trousseau, le chanteur Dranem.

Variantes : Hartman, Hermann (Alsace).

 

ARNAUD

Symbole : l'Aigle à deux têtes

D'origine germanique le nom signifie aigle (arn), ou gouverner (waldan).    Saints patrons : bienheureux Arnaud, bénédictin de Padoue au XIII* siècle, fêté le 10 février.-Saint Arnold chevalier flamand , patron des brasseurs de bière, fêté le 14 août.

Parrain : l'économiste Arnold Toynbee. Variantes  Arnault, Arnould, Arnold (anglais).

 

ARSENE

Symbole :  la Branche d'acacia

Nom d'origine inconnue, parfois considérée comme égyptienne, sans doute par analogie (Arsinoë était le nom de princesses de la dynastie des Lagides).

Saint patron : Anachorète d'Orient, ou « père du désert », fêté le 19 juillet.

Parrains : le gentleman cambrioleur créé par Maurice Leblanc, Arsène Lupin, le savant d'Arsonval, l'écrivain d'art Houssaye.

 

ARTHUR

Symbole : l' Ours

C'est, sous la forme galloise Artu, le nom du légendaire roi breton de la Table Ronde.

Saint patron : Bienheureux Arthur, persécuté par Henri VIII, en 1539, fêté le 15 novembre. Parrains , le créateur de Sherlock Holmès, Conan Doyle, le poète Rimbaud, le musicien Honegger, le philosophe Schopenhauer, le chef d'orchestre Toscanini, le pianiste Rubinstein, le violoniste Grumiaux, les écrivains Gobineau et Koestler.

 

AUGUSTE

Symbole : le  soleil de midi

Titre du premier empereur romain Octave, qui a lui‑même donné son nom au mois d'août. Apparaît comme prénom au XVIe siècle.

 Variantes : Augusto (espagnol), Agostino (italien), Austin (anglais).  

 

  AGATHE

Agathe fut martyrisée en Sicile, au IIIe siècle, sur ordre d'un juge qu'elle avait éconduit. D'après la légende, elle eût les deux seins coupés. Elle est vénérée à Catane, qu'elle protégea d'une éruption de l'Etna. Elle est la patronne de l'île de Malte et... des nourrices.

AUGUSTIN

Symbole : le soleil de midi - Tire, comme Auguste, son origine du titre du premier empereur romain. Au Moyen Age désignait souvent des enfants nés en août.

Saints patrons : le grand docteur de l'Eglise, patron de l'Afrique, fêté le 28 août. Un évêque de Canterbury, du VIe siècle, fêté de 27 mai.

Variantes : Aoustin, Austin, Outin.

 

AURÉLIEN

Symbole :  la plume d'oie

Prénom dérivé du nom de Fein Empereur et philosophe romain Marc‑Aurèle. L'origine peut aussi remonter à l'existence d'une peuplade gauloise groupée entre Loire et Seine, qui a donné son premier nom à la ville d'Orléans (Aurelianum).

Saint patron : Saint Aurélien d'Arles, qui a rendu obligatoire l'enseignement de là lecture aux moines au VI* siècle, fêté le 16 juin. l. Variantes : Aurèle ou Aurelle, F. 27 juillet.  

 

BAPTISTE

Symbole : la Canne - du latin sign. :celui qui baptise.-Prénom -inspiré de Saint Jean-le-Précurseur- qui baptisa le Christ. De nos jours on l'utilise rarement seul ,mais plutôt en second :exemple : : Jean-Baptiste, Léon-Baptiste etc.Variates : Batiste, Battista (italien) .Bapt et Bathias (auvergnat), Bapst (alsacien).

 

BARTHÉLÊMY  Symbole : la Palette -      De L'araméen Bar-Talmai signifiant , fils de Talmal.C'est le surnom de Nathanaël, l'un des douze ApôtresSaints patrons : un apôtre, mort,écorché vif en Arménie,24 Août Patron des bouchers, tanneurs et relieurs Variantes: Barthélémy, Bartholomé, Bartolomeo (italien).

 

BASILE       Symbole : le Trône      Du grec sign. : royal.- Saints patrons : Docteur de l'Eglise, évêque de Césarée en Cappadoce, (Décédé en 379,) F. 2 janv., anciennement F. 14 juin, et une quinzaine d'autres.Parrains : Basile d'Ancyre, chef des hérétiques ariens, deux Empereurs d'Orient, Basile-le-Gnostique, décédé en 140, Vassili, forme slave, fut le nom de trois grands princes de Moscou et d'un Tsar, mort en 1612.Sans oublier Wassily Kandinsky, promoteur de la peinture abstraite.Curiosité : la plante le basilic qui fig. au Cal. Républicain le 14 thermidor a la même racine (royal), ainsi que la basilique au sens d'édifice religieux.Variantes : Basilée, Basilde, Basilien, Vassilii (russe).

 

BAUDOUIN Symbole : l'Epervier  Du germain sign. courageux (bald) et ami (win), très usité au temps des Croisades.Saint- Patrons : l'archidiacre de Laon, (décédé en 879), et un moine flamand, (décédé en 1205,) tous deux fêtés le 17 oct., et trois autres, F. le 8 janv., 20 mai et 7 nov.Parrains : neuf Comtes de Flandres, six Comtes de Hainaut, cinq Rois de Jérusalem, deux Empereurs latins d'Orient, sans oublier l'actuel Roi des Belges.- Variantes : Baud, Baldwin, Baldimare (audacieux et illustre), Baubert (audacieux et brillant).

 

BENJAMIN 

Symbole : l' Eclair -

Selon la Bible Rachel mourut en mettant au monde son second enfant et, dans son dernier soupir, elle l'appela Ben Oni (fils de ma douleur). Pour ne pas perpétuer ce souvenir, Jacob, le père, le nomma Ben Jamin (fils de ma vieillesse). Ce prénom a prit de nos jours le sens de dernier-né. - Saint patron : un diacre martyr en Perse, ( décédé en 423), patron des gantiers et des manucures parce qu'il eut les ongles percés par des roseaux, F. 31 mars.6Parrains : deux politiciens et savants américains, Franklin et Rumford, le ministre- de la Reine Victoria, Disraëli, les écrivains Constant et Péret, le compositeur anglais Britten et le ténor napolitain Benjamino Gigli.Variantes : Jamin, Benoni et Benjamite (hébreux), Benjamino (italien).Diminutifs : Ben et Benny, ce dernier très usité aux U.S.A. (ex. Benny Goodmann et autres gloires du jazz).

 

BENOIT  

    Symbole : le Souffle 

    Du latin bénédictus sign. béni- Saints patrons . le fondateur de l'ordre des Bénédictins, (décédé en 547). Patron de l'Europe, F. 11 juil. Et vingt-trois autres saints, notamment B. Biscop, F. 12 janv., B. d'Aniane, F. Il fév., B. le Maure, F. 4 avril.Parrains : quinze papes, le poète du Moyen Age, B. de Sainte-Maure, auteur d'un poème de 30000 vers, le Roman de Troie. le philosophe Baruch Spinoza..Variantes : Benedict et Bennet (anglais), Benedetto et Benito (italien), Baruch (hébreu), Beneat (breton)

 

BERNARD  

   Symbole : le Rocher  

  Du germain sign. ours (ber) et fort (hard).Saints patrons : Bernard de Clairvaux, Docteur de l'Eglise, prédicateur de la deuxième Croisade et créateur de l'Ordre des Templiers, (décédé en 1153) F. 20 août, Bernard de Menthon, fondateur de l'Hospice du Grand-Saint-Bernard, patron des patrons des alpinistes, (décédé en 1081), F. 15 juin, Bernardin de Feltre, créateur des Monts-dePiété, F. 28 sept., Bernardin de Massa, F. 20 mai, et vingt-huit autres.Parrains : une dizaine de troubadours du XIIIe siècle, l'écrivain centenaire Fontenelle, le savant protestant Palissy, le mathématicien Bernhard Riemann, le dramaturge anglais Shaw, Diminutifs : Bernardin, Bernaert, Barney,Nardeau Bernardo,Bernardino,

 

.BERTHOLD

Symbole : le Paon

Du germain sign. brillant (bert) et souverain (hold). C'est en quelque sorte le masculin de Berthe.

Saints patrons : un courtisan suisse de Charlemagne qui se fit ermite, F. 21 oct., un général de l'Ordre de Carmes, F. 29 mars.

Parrains : le grand dramaturge allemand Brecht, auteur populaire de l'Opéra de Quat'sous et Mère Courage.

Variantes : Bertolt (allemand), Bertaud, Bertaume.

 

BERTRAND

Symbole : l'Ecu

Du germain sign. brillant (bert) et corbeau (hramm).

Saints patrons : l'Evêque réformateur de Comminges en Languedoc, décédé en 1123, F. 16 oct., le premier compagnon de Saint Dominique, décédé en 1230, F. 6 sept., le patriarche d'Aquilée assassiné en 1338, Patron de la ville de Udine, et trois autres, fêtés 24 janv., 30 juin et 23 oct.Parrains le chevalier-troubadour Bertran de Born, le généreux mathématicien et philosophe Russel, fondateur avec J.P. Sartre, d'un tribunal de la paix, l'économiste et philosophe De Jouvenel, le journaliste Poirot Delpech, le réalisateur Blier, le héros d'un roman chevaleresque de Jules Romains, Bertrand de Ganges.

Variantes : Bertram (allemand), Beltran (espagnol), Beltram (breton).

 

BLAISE

Symbole : le Lièvre

Du nom latin d'un martyr Blasus.

Saints patrons : évêque et guérisseur arménien qui soignait les animaux sauvages, décédé en 316, dépecé par des peignes, patron des cardeurs, des tailleurs de pierre et des vétérinaires, on l'invoque contre les maux de gorge et les piqûres de vipères, F. 3 fév., et quatre autres saints.

Parrains : le maréchal de Montluc qui, défiguré par une blessure au visage, dû porter un masque le reste de sa vie, le savant et penseur Pascal, le romancier et poète Cendrars.

autres textes :

Blaise est un évêque arménien du IVe siècle, patron des animaux sauvages qui venaient à lui pour être guéris. On l'invoque contre les morsures de serpent. À Milly-la-Forêt, près de Fontainebleau, une chapelle est dédiée à Saint-Blaise-des-Simples (les simples sont des herbes médicinales). Jean Cocteau, qui l'a restaurée et décorée, y est enseveli.

 

BORIS

Symbole : le Bulbe

Prénom d'origine slave.

Saints patrons : un roi bulgare, décédé en 907, F. 2 mai, un prince martyr d'Ukraine, F. 24 juil.

Parrains : trois rois de Bulgarie, et Boris Godounov, tsar élu et

immortalisé par l'opéra de Moussorgski, l'écrivain, poète et musicien, Boris Vian, le romancier Pasternak (Docteur Jivago), le basse d'opéra Boris Christoff, le comédien de l'épouvante Boris KarIoff, le champion d'échecs Boris Spassky.

 

BRICE

Symbole : le Jonc Du latin sign. brèche (brictus). Saints patrons : le quatrième évêque de Tours. successeur de saint Martin, décédé en 440. F. 13 nov., et un martyr, F. 9 juil.

Parrains : l'écrivain et philosophe Brice Parrain. le leader écologiste Brice Lalonde.

Variante : Brès Flamand).

 

BRUNO

Symbole : le Noyau

Forme méridionale de brun (la couleur) très courant au Moyen Age.

Saints patrons : Bruno de Cologne, fondateur de la Grande Chartreuse. décédé en 1101. F. 6 oct., Bruno de Querfurt qui évangélisa la Pologne. la Hongrie et l'Ukraine, t , F. 19 juin, Bruno de Wurbourg, F. 17 mai.

Parrains : le chef d'orchestre Bruno Walter. l'auteur de chansons et animateur de music-hall Bruno Coquatrix. l'acteur Bruno Crémer Variantes : Braun (allemand), Brown (anglais).

 

CALIXTE 

Symbole : le Narval Du grec sign. très beau (kallistès), prénom longtemps désuet qui revient à la mode.Saints patrons : un personnage haut en couleurs, esclave libéré, banquier, condamné pour faillite aux mines de Sardaigne, gracié, organisateur du cimetière de Rome, il devient Pape en 217 et meurt défenestré, F. 14 oct., deux évêques martyrs, F. 14 août et 2 sept. - Variantes Calliste, Calitrice, Callistace Variantes : Calliste, Saint Quentin Rue Calixte Souplet

 

CAMILLE  

Symbole : la Croix Rouge e n latin désignait un jeune assistant aux cérémonies religieuses. Saints patrons : Camille de Lellis, géant de deux mètres, joueur, buveur qui se convertit, devint infirmier et fonda l'ordre hospitalier des Camilliens. Il prit pour emblème une croix rouge, décédé en 1614, F. 14 juil., patron des infirmiers, Camille Costa de Beauregard, qui fonda à Chambéry une école d'horticulture pour orphelins, décédé en 1910, F. 14 mars. trois autres F. 21 juil., 15 sept. et 26 nov.- Parrains : le tribun Desmoulins. le compositeur Saint-Saens, le Peintre Pissaro le Peintre Pissaro, l'astronome Flammarion, le ministre Chautemps, le vétérinaire Guérin (l'un des créateurs du vaccin BCG), le peintre naïf Bombois, l'historien Jullian, sans oublier le savoureux curé de Guareschi : Don Camillo.

 

Catherine
Confrontée à des sages par l'empereur Maxence (début du IIIe siècle), la sainte du jour leur aurait si bien parlé qu'ils se seraient aussitôt convertis au christianisme. Furieux, l'empereur aurait alors fait décapiter la jeune fille. La tradition catholique en a fait la patronne des philosophes.

Selon une légende tardive, Catherine se serait convertie au christianisme car elle voulait épouser le meilleur parti possible. Et ce fut Jésus! Ému par sa ferveur, celui-ci aurait lui-même passé l'anneau nuptial à son doigt. Nul ne sait s'il y a un lien entre ce mariage mystique et la tradition qui conduisit plus tard les demoiselles de 25 ans à coiffer la statue de la sainte.
Les jardiniers, quant à eux, connaissent bien le dicton: «À la sainte Catherine, tout arbre prend racine». C'est le moment pour eux de planter arbres et arbustes.

CECILEI

Issue d'une grande famille de Rome, la sainte du jour lègue un domaine aux premières communautés chrétiennes. Il s'y élèvera plus tard le sanctuaire de Sainte-Cécile-du-Transtévère. Une légende fait de Cécile une martyre et raconte comment elle chantait dans son cœur, en secret, les louanges de Dieu. Cécile est pour cela devenue la patronne des musiciens.

 

CEDRIC

 

Symbole : l' Etendard

Ce prénom très en faveur n'a pas de saint patron. On peut néanmoins le rattacher à saint Cedde de Nothumberland, un des apôtres de l'Angleterre au VII' siècle, F. 7 janv., Cédric semble sorti tout fait de l'imagination de Walter Scott qui appela ainsi le lieutenant du célèbre Ivanhoé.

 

CÉSAR

 

Symbole : La Louve

D'un mot latin sign. inciser (coedere), Coesar désignait un enfant mis au monde par incision (d'où le terme de Césarienne). Surnom du célèbre Julius Caïus, puis par la suite titre de tous les empereurs romains. Cesar a donné aussi czar ou tsar en russe et kayser en allemand.

Saints patrons : certains auteurs rattachent César à Césaire et font de l' Evêque d'Arles, t 513, leur patron commun, F. 26 août. Il existe pourtant un saint César de Bus, fondateur de la congrégation de la Doctrine Chrétienne, natif de Cavaillon, F. 15 avril. Parrains : le fils du Pape César Borgia, modèle du Prince de Machiavel, les compositeurs César Franck et César Cui, le médecin-criminologiste Cesare Lombroso, l'écrivain italien Cesare Pavèse, le sculpteur César Baldaccini dit César tout court, l'empereur de l'hôtellerie de luxe César Ritz, sans oublier le roi de carreau des jeux de cartes et le héros de Pagnol.

 

CHARLES

Symbole : le Lion -

 Du germain (karl)  sign. mâle, latinisé sous la forme carolus.

Saints patrons : Charles Borromée, évêque de Milan, cardinal à 22 ans, créateur des premiers séminaires, t 1584, F. 4 nov., Charles-le-Bon qui introduisit la notion de trêve dans les guerres, F. 2 mars, Patron de la Belgique, Charles Foucauld, . explorateur puis trappiste,, et quatorze autres, sans oublier le patron des écoliers, Charles 1er le Grand, dit Charlemagne.  Parrains : c'est un nom de leaders et de précurseurs illustré par quatre-vingts rois ou princes régnants -sans compter Charles de Gaulle - et par des novateurs tels que Perrault, Montesquieu, Baudelaire, Dickens, le créateur de la théorie de l'évolution, Darwin, l'architecte Garnier, le compositeur Gounod, les deux promoteurs du disque : le poète Cros et l'ingénieur Pathé, le rénovateur du théâtre Dullin, le roi du tango Carlos Gardel, l'auteur et chanteur Aznavour et tant d'autres encore, sans risque d'oublier Karl Marx, Charlie Chaplin et... le roi de coeur des jeux de cartes.

Variantes : Karl (allemand), Carlo (italien), Carlos (espagnol), Charley et Charlie (anglais).

 

CHRISTIAN

Symbole : l'Elan

Chrétien était un nom de baptême courant au Moyen Age (par ex. l'historien C. de Troyes) qui a peu à peu désigné les simples d'esprits (bénis de Dieu) et a d'ailleurs donné le mot crétin. C'est ainsi que la variante Christian, directement formée sur Christ (prénom tabou), a prévalu..Parrains : Christian est particulièrement en faveur dans les pays scandinaves : dix rois du Danemark ont porté ce prénom ainsi que Andersen, l'auteur danois des fameux contes, l'astronome hollandais Huygens, le physicien danois Oersted, le chef d'Etat islandais Eldjam, le cinéaste-reporter Zuber, le violoniste Ferras, l'escrimeur Doriola, le grand couturier Dior, le rugbyman Darrouy  Variantes : Chrétien (7 avril), Critiano (italien), Kristjan (scandinave), Christiaen (flamand).

Diminutifs : Chris, Kris.

 

CHRISTOPHE

Symbole : le Fleuve

Du grec (kristos phoreïn) signifie qui porte le Christ. Saint patron : selon la légende dorée, un passeur de gué qui faisait traverser un fleuve en prenant des passagers sur épaules, aurait été un jour pris par le poids d'un petit enfant, " lourd comme le monde ". C'était le Christ. On fête ce martyr, en réalité complètement inconnu, le 25 juil. On en a fait le patron des conducteurs et des porteurs en général, puis spécialement des automobilistes. Une bénédiction des automobiles a lieu tous les ans dans l'Orne à Saint Christophe-leJajolet. Saint Christophe de Cordoue est, par contre. bien connu en raison des écrits laissés par son compagnon Euloge : il fut le champion de la courtoisie en laissant la priorité à son ami au moment de monter à l'échafaud, décédé en 857- F. 21 aoùt. Parrains : si quelqu'un porta bien son prénom en rapport avec son saint patron c’est bien Christophe Colomb. C*est aussi celui de -Marlowe, créateur de Faust de Wieland, créateur du roman allemand, du compositeur Glück, réformateur de l’opéra. et du Dracula de l'écran Christofer Lee.Variantes : Cristoforo (italien), Cristobal (espagnol), Christovaro (portugais), Christofer (anglais), Kristoc'h (breton).

 

CLAUDE

Symbole : la Lune

Du latin sign. boiteux. En tant que nom, il remonte à l'historien romain Tite-Live. On retrouve la même racine dans le verbe claudiquer.

Saints patrons : quarante saints ou bienheureux illustrent le prénom, parmi lequel Claude La Colombière, prédicateur à Lourdes, F. 15 février et un Evêque du VII e siècle., fondateur monastère Parrains Montéverdi , Debussy, les peintres Lorrain et Monet Rouget- de -L’isle, Claude Autant Lara  Lelouch …etc

Variantes Glaude , Cloudis,Clodion, Claudie, Claudic(breton)

 

CLÉMENT

Symbole : le Bouvreuil

Du latin (clemens) signi. doux, modéré.

Saints patrons : Clément Hofbauer qui implanta en Suisse et en Pologne les instituts rédemptoristes, ¨+ 1820, F. 15 mars, le Pape Clément, ordonné par saint Pierre + 97, F. 23 nov., et quinze autres saints.

Parrains : Clément Marot, poète auvergnat qui fixa pourtant la langue d'oïl, et son contemporain le musicien Jannequin, le poéte romantique allemand Brentano, l'inventeur passionné Clément Ader qui, en 1890, fit quelques mètres à un appareil qu'il appela '' avion ''.

Variante : Clémentin.

 

CONRAD

Le Symbole : la Hallebarde

Du germain :konrad signi.  courageux et de conseil prenom fort ésité entre le X et le XIIIe siècle

Pèlerinage de Jérusalem, F. 26 nov., et six autres.

Parrains : un duc de Franconie, son fils Empereur du Saint Empire, et deux autres Empereurs, un roi d'Arles, un croisé qui devint roi de Jérusalem, le poète allemand Conrad de Würzbourg. C'est aussi le pseudonyme du polonais Josef Konrad Korzeniowski, devenu l'écrivain anglais de la mer Joseph Conrad(Typhon).

Variante : Conradin (1er nov.).

 

CONSTANT

CONSTANTIN

Symbole : le Héron

Prénoms à sens mystique, du latin (constancius) sign. qui a de la constance.

Saints patrons : le premier Empereur chrétien, F. 21 mai, un sacristain d'Ancôme du V° s., F. 23 sept., et dix autres.

Parrains : vingt-trois rois ou empereurs ont illustré ce prénom. Le dessinateur Constantin Guys, surnommé par Baudelaire " le peintre de la vie moderne ", l'acteur Constant Coquelin l'Aîné, le sculpteur Constantin

Brancusi, le peintre Téréchkovitch, sans oublier Constantin Rossi, plus connu sous le surnom de Tino.

Variantes : Constance (26 août), Costantino, Costanzo (italien), Kostia (russe).

 

CYRILLE – CYRIL

Symbole : l'Ogive Du grec (kurios) sign. Seigneur (en parlant de Dieu).

Saints patrons : le plus célèbre s'appelait en réalité Constantin mais prit le nom de Cyrille en religion, c'est l'évangélisateur des pays slaves et danubiens qui, pour permettre la traduction de la Bible, inventa l'alphabet russe dit cyrillique, + 827, F. 14 fév. (anciennement 7 juil.). Deux docteurs de l'Eglise : Cyrille de Jérusalem, .F. 18 mars, et Cyrille d'Alexandrie, F. 27 juin, et douze autres.

Parrains : le Grand-Duc Romanov, prétendant au trône du Tsar, reconnu par les immigrés russes, le danseur Cyril Atanassof.

Variantes : les prénoms Cyr et Cyriaque, devenus très rares, ont la même racine.

 

 Daniel
Daniel est l'un des quatre grands prophètes de l'Ancien Testament. Un Livre lui est consacré. Esclave pendant la captivité des Hébreux à Babylone, il s'attire la jalousie des conseillers du roi Darius. Ils le font jeter dans la fosse aux lions. Miraculeusement épargné, Daniel est extrait de la fosse sur ordre du roi.

DANIÈLE--Symbole : le Rossignol De l'hébreu sign. élu de Dieu.--Saint patron : en l'absence de sainte, on fête les Danièle le 11 décembre avec les Daniel.--Marraines : la résistante Danielle Casanova, les comédiennes Danièle Darrieux, Danièle Delor- me, Dany Robin et Dany Saval, la première femme pilote à Air France, Danièle Décure, la championne de ski nautique Dany Duflot.--Variantes : Danielle, Danitza. Diminutif : Dany.

DÉBORAH Symbole : la Rose des sables--De l'hébreu sign. guêpe.--C'est le nom de la nourrice de Rebecca, mais surtout de la seule femme prophète : après 1e retour en Terre Promise, Deborah, vers 1150 A.C., fut un des " juges " d'Israël et l'auteur d'un cantique célèbre (Juges, chap. 5). Marraines : les stars d'Hollywood Deborah Kerr, Debbie Reynolds et Debra Pagget.-Variantes : Debora, Debby, Debra.

DELPHINE--Symbole : le Nénuphar Vient sans doute du nom de l'ancienne cité de Delphes où l'on

DAHLIA, cette fleur, qui doit son nom au botaniste suédois Dahl, sert parfois de prénom.

-DAISY, nom anglais de la marguerite devenu un prénom courant.rendait des oracles et serait synonyme de pythonisse. Selon d'autres, ce serait une déformation de Dauphine.

Sainte patronne : Bse, chaste et pure épouse d'Elzéar, honorée à Apt, j' 1360, F. 26 nov. et 27 sept. Marraines : la muse romantique Delphine Gay (ou Mme de Girardin), Delphine de Custine, compagne du général Miranda, apôtre de l'indépendance vénézuélienne, Delphine R a m e 1, épouse d'Ingres, et la comédienne Delphine Seyrig. Delphine est aussi un roman de Mme de Staël, première révolte féminine contre les conventions sociales.

DENISE-Symbole : l'Anneau-Du nom grec de Bacchus (Dyonisos), dieu du vin.--Saintes patronnes : une martyre de Turquie, t 251, F. 15 mai, et deux autres martyres, F. 6 et 12 déc.--Marraines : les animatrices de TV Denise Fabre et Denise Glaser.C'est aussi le titre d'une pièce d'Alexandre Dumas fils. On relève la forme Denisette parmi des listes d'institutrices du Moyen Age.

DIANE Symbole : l'Arc--Nom latin de la déesse de la chasse (Artémis).--Sainte patronne : Diane d'Andalô,fondatrice d'un couvent de Dominicaines à Bologne, j' 1236, F. le 9 juin.--Marraines : Diane de Poitiers, favorite d'Henri II et célèbre pour la beauté de sa poitrine, Diane d'Andouin, favorite d'Henri IV, et les chanteuses américaines Diana Shore et Diana Ross.

Curiosité : le temple de Diane à Ephèse en Turquie, détruit en 263, était la 6e merveille du monde.

DOMINIQUE--Symbole : la Jonquille Nom de baptême mystique (sign. bénie du Seigneur) usité dès le premier siècle pour les deux sexes.--Saintes patronnes : Dominique Mazarello, fondatrice de l'Institut de Marie Auxiliatrice, fi 1881, F. 14 mai, et une martyre, F. 6 juil.--Marraines : les romancières D. Aubier, D. Aury, D. Rollin, la comédienne D. Blanchard.--Variantes : Dominice (F. 13 avril), Domnique (F. 8 janv.), Domenica (latin).-Diminutifs : Domi, Domino.

Saint-Dominique (Sainte-Dominique : Chrétienne originaire de Campanie, en Italie, sainte Dominique témoigne de sa foi au Christ jusqu'à l'effusion de sang sur la rive de l'Euphrate en Asie occidentale au IVe siècle - Saint-Dominique (+ 1221) Le troisième fils de Félix de Guzman était un curieux étudiant à l'Université de Palencia en Espagne. La famine désolant la ville, il vendit ses livres pour secourir les pauvres. Tout saint Dominique est inscrit dans ce geste : étudier est une bonne chose, mais le souci des hommes est premier. Devenu chanoine régulier d'Osma en Vieille-Castille, il accompagne son évêque Diègue en voyage et c'est en traversant le midi de la France que tous deux sont frappés par les ravages de l'hérésie des cathares, une vieille idéologie sectaire qui enseigne le mépris de la vie charnelle et de son instrument de propagation : le mariage. Diègue et Dominique vont à Rome et obtiennent du pape Innocent III la mission de parcourir, avec quelques compagnons, les régions infectées et d'y prêcher l'Evangile par la parole et par l'exemple. La pauvreté évangélique et l'entrain joyeux caractérisent ces prédicateurs. Ils vont deux par deux, prêchant et mendiant leur nourriture. Saint Dominique s'appuie sur la prière du monastère de Prouilhe, près de Fanjeaux, où il a rassemblé quelques "parfaites" cathares converties. Afin de poursuivre et étendre son oeuvre de prédication, il réunit ses premiers compagnons dans un couvent de Toulouse dans le même souci de radicale pauvreté. Le pape Honorius III approuve en 1216 son oeuvre qui devient l'Ordre des Frères prêcheurs. Dès l'année suivante, ils les dispersent dans toute l'Europe afin d'y fonder des couvents. Il meurt d'épuisement à Bologne

http://forum.aceboard.net/58305-442-1534-23-.htm

 

DOROTHÉE   Symbole : l'Albâtre Ce nom d'origine grecque signifie, comme Théodore dont il est l'inversion, don de Dieu. On ne l'emploie plus qu'au féminin, malgré l'existence de nombreux saints masculins. --Saintes patronnes : une martyre de Capadocce, t 310, patronne des jardiniers, F. 6 fév., une Bse recluse de Kwidzyn en Pologne, F. 30 oct., et une martyre d'Aquilée, F. 3 sept.--Marraines : l'épouse de Frédéric von Schlegel qui abandonna tout pour suivre ce philosophe à scandales, la duchesse de Dino, compagne de Talleyrand, la princesse de Liéven, aimée de Metternich, la journaliste américaine Dorothy Thomson, l'écrivain policier Dorothy Sayers et les actrices Dorothy Malone, Dorothy Lamour et Dorothy Dandridge.--Variantes : Dora et Doris ont pris valeur de prénoms autonomes dans les pays anglo-saxons. On peut d'ailleurs les rattacher à Doris, nymphe de la mer et mère des cinquante néréides. Diminutifs : Dorette, Dolly.

DOUCE Symbole : le Jasmin Traduction du latin < dulcis > . Autrefois prénom sous la forme superlative de Dulcissime (très douce) qui a donné Dulcinée.--Sainte patronne : une martyre de Sutri, F. 16 sept.--Marraines : Douceline, une béguine de Provence, fi 1274, Dulcinée, la dame des " pensers " de Don Quichotte, et Douce,,. héroïne du cinéma incarnée nar Odette Joyeux.--DALILA, Crétoise qui séduisit Samson pour lui couper les cheveux et lui ravir ainsi ses forces. Sign. languissante. C'est aussi un prénom arabe moderne.

DAMIA ou DAMIENNE, illustré par une grande chanteuse cc réaliste > qui provoqua des suicides en chantant Sombre dimanche.

 

 

page suivante

 

 source: livre d'or 20 rue j j Rousseau 94200 Ivry